Pourquoi te poser les bonnes questions peut tout changer.

femme tenant une lampe dans un champ

As-tu remarqué la chose suivante ?

Si je te dis : « Tu devrais te comporter de telle ou telle façon », cela ne te donne pas beaucoup d’options. Tu seras d’accord, ou pas (tu vas peut-être même prendre le contre-pied, parce que tu n’aimes pas qu’on te dise quoi faire ) et hop, c’est terminé avant d’avoir commencé.

Mais si je te demande : « Quel est selon toi, le comportement approprié dans cette situation ? », cela va t’inviter à t’arrêter un moment, prendre du recul, réfléchir et choisir.

Je ne peux rien pour qui ne se pose pas de questions.

Confucius

Ce processus se produit naturellement dans notre cerveau en permanence : notre vie toute entière est un quiz géant de questions et de réponses.

Pourquoi se poser des questions, d’abord?

Homme tenant un objectif d"appareil photo

Le processus est le suivant : nous souhaitons changer/faire évoluer quelque chose, nous nous posons des questions, qui amènent des réponses, qui amènent des décisions, qui amènent des passages à l’action.

Sauf qu’en cours de route, nous pouvons très facilement nous assoupir un peu, nous dire “c’est bon, je gère…”, penser que, globalement, nous savons quoi faire : nous pouvons commencer à nous sentir suffisamment à l’aise dans nos habitudes pour cesser de poser des questions et réagir simplement avec les réponses connues.

C’est le moment où le progrès s’arrête, où nous ne nous développons plus. Lorsque l’on cesse de poser des questions parce qu’on pense “connaître” les réponses, cela nous laisse très peu de marge de manœuvre. Nos réponses se mettent à provenir d’une zone connue, fermée, familière et ne nous donnent plus la possibilité d’innover, de sortir du cadre, de trouver des solutions différentes… et on commence à tourner tranquillement en rond.

Comment se poser des questions, alors ?

emme tenant une carte dans une vvoiture

Se regarder d’un œil introspectif est difficile. C’est quelque chose que beaucoup d’entre nous ont du mal à accepter, et pour de bonnes raisons :

  • Si tu es trop critique, tu risques de te démoraliser et de ne pas atteindre le but de ton questionnement.
  • En revanche, si tu t’interroges trop rarement, tu te retrouveras probablement exactement au même endroit dans un futur plus ou moins proche.
  • Enfin, si tu te questionnes de la mauvaise façon (“Pourquoiiii ma vie est si nuuuulle ?” ^^), tu n’iras pas très loin dans l’exercice.

Du coup, j’ai une question à te poser (mouhahaha :-)) : te souviens-tu comment poser des questions ?

Ce ne sont pas des paroles en l’air, mais celles qui visent à te mettre au défi et à créer de nouvelles possibilités, car tu ne peux te développer que lorsque tu as des options de croissance.

C’est simple. De mauvaises questions apportent de mauvaises réponses et créent de mauvaises vies. Les questions de qualité apportent des réponses de qualité et créent des vies de qualité.

Que choisis-tu ?

main d'homme tenant une boussole

Pour aller au maximum de ton potentiel et réaliser tes plus grands rêves, tu dois prendre du recul et examiner le genre de vie que tu mènes. Honnêtement, sans te justifier, négocier avec toi-même ou te victimiser.

Tu peux accéder ici à un guide qui te donne des questions à te poser : les réponses à ces questions t’aideront à évaluer ta réalité, déterminer si ta vie va dans la bonne direction, et t’ouvrir à de nouvelles expériences.

Tu peux le faire. Je mise tout sur toi.

Force et amour,

Audrey

Bienvenue sur le Blog d’Audrey Jane ! Si cet article t’a plu, tu voudras sans doute lire mon guide gratuit qui te donne les bonnes questions à te poser pour y voir plus clair, apprendre à te faire confiance et commencer à changer de vie. Clique ici pour le télécharger gratuitement ! Merci de ta lecture et à très vite !

Laisser un commentaire